Culte du dimanche 1er mai 2016

Prédication du dimanche 1er mai (Marie-Noëlle Yoder).

Une perspective chrétienne pour la famille

(pour télécharger le mp3 : clic droit ici puis sélectionner « enregistrer le lien sous… »)

« Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère, la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. En voyant sa mère et, à côté d’elle, le disciple qu’il aimait, Jésus dit à sa mère : « Voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » À partir de ce moment-là, le disciple la prit chez lui. » Jn 19.25-27

 

La famille est bonne et voulue de Dieu. Dès la création, Dieu choisit d’utiliser des familles imparfaites pour former un peuple, son peuple. Il fait la promesse à Abraham que sa postérité sera nombreuse et que toutes les nations de la terre seront bénies par elle (Gn 22.17-18).

Cette promesse, profondément ancrée dans une lignée de relations familiales, prend tout son sens en Jésus.

Jésus va souligner l’importance de la famille tout en l’élargissant. D’un côté, il célèbre le mariage en transformant de l’eau en vin (Jn 2.1-23) et en insistant sur les exigences liées au mariage. D’un autre côté, il remet en question les relations familiales en insistant sur une autre famille : la famille de celles et ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique (Lc 8.19).

En effet, pour Jésus, nos familles sont appelées à s’ouvrir à d’autres en résistant à la tentation de se replier sur elles-mêmes et de s’isoler. De telle sorte, chacun peut y trouver sa place : ceux qui ont une famille et ceux qui n’en ont pas de manière ponctuelle ou durable. Lorsque cela se produit, le royaume de Dieu et la bonne nouvelle de Jésus-Christ devient visible et tangible pour le monde.

Quand la famille devient un lieu qui existe au-delà d’elle-même, nous pouvons y expérimenter la complémentarité des dons et des situations de vie. Nous pouvons y goûter à la solidarité et à la justice, tantôt du côté de celui qui partage, tantôt de celui qui reçoit.

Enfin, nous pouvons apprendre à être des artisans de paix et de réconciliation et le transmettre à nos enfants. En faisant cela, nos familles s’incorporeront à l’Église et seront une bénédiction pour les nations.

Posts created 388

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut