Culte du dimanche 3 juillet 2016

Prédication du dimanche 03 juillet (Jonas 4, Étienne Grosrenaud).

Un Dieu si bon, ça dérange !

(pour télécharger le mp3 : clic droit ici puis sélectionner « enregistrer le lien sous… »)

 

« Jonas n’est pas content du tout, vraiment pas du tout. Il se met en colère. Il fait cette prière au SEIGNEUR : « Ah ! SEIGNEUR, je le savais bien quand j’étais encore dans mon pays. C’est pourquoi je me suis dépêché de fuir à Tarsis. Je le savais bien, tu es plein de tendresse et de pitié, patient, plein d’amour. » » Jonas 4.1-2

 

 

Après la fuite de Jonas en bateau, sa prière dans le ventre d’un poisson et son passage rapide à Ninive, le dernier chapitre du livre de Jonas nous donne des clés importantes pour mieux comprendre le grand malaise du prophète. Au-delà de la connaissance d’un prophète, tout cela nous aide à mieux comprendre qui est Dieu.

La bonté de Dieu est tellement grande qu’elle peut déranger ! Et elle dérange ! Peut-être surtout quand elle profite aux autres, mais pas seulement.

Dieu est bon à un point qui nous dépasse et nous perturbe. Notre conception de la justice et de nos mérites met un grand fossé entre la grâce et nous.

Mais Dieu a pris du temps (si on peut dire pour Dieu…) avec Jonas, il a pris soin de lui, et il s’est de plus en plus révélé à lui.

Dieu veut faire la même chose avec nous. Écoutons-le. Pendant l’été, en tout temps, ensemble ou seul, laissons-nous éclairer pour mieux le connaître et mieux vivre avec lui, un jour après l’autre.

Posts created 389

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut