Culte du dimanche 7 novembre 2021 (vidéo)

Prédication

Prédication de Jean-Marc Bellefleur

« Nous sommes pressés de toute manière, mais non pas écrasés ; désemparés, mais non pas désespérés ; persécutés, mais non pas abandonnés ; abattus, mais non pas perdus. » (2 Corinthiens 4.8, 9)

Le témoignage de Paul, dans notre extrait de sa lettre aux chrétiens de Corinthe, est plein de modestie. En exposant sa condition d’apôtre, il fait un contraste entre sa faiblesse toute humaine et le formidable trésor qu’il porte, l’Évangile.

Jalouserait-on ce trésor au point de « presser » Paul et ses compagnons, de les « persécuter », les « abattre » ? Ce trésor, voudrait-on le leur voler ? Non. Mais comme Jésus a été pressé, abattu, eh bien ! les apôtres le sont aussi. C’est que trop souvent, les humains rejettent l’Évangile, et l’aveu de faiblesse qu’il requiert. Ils refusent cette franche confrontation à Dieu, même si ce dernier est prêt à faire grâce.

Paul persiste cependant. Qu’importe ces refus, ces violences même : le trésor reste intact. Qu’importe la fragilité de ses porteurs, le trésor reste intact. Cela vaut pour aujourd’hui. Qu’importe la fragilité apparente du peuple de Dieu en pays de persécution, le trésor de l’Evangile reste intact.

Cela veut dire que Dieu n’abandonnera pas ces porteurs de trésor, même ceux qui sont au plus mal. Il les rendra toutes et tous bénéficiaires de ce trésor, ils en seront enrichis pour l’éternité. Ne nous trompons pas de trésor : celui de l’Évangile est incomparable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut